Au cœur du parc volcanique de l'Etna en Sicile

De retour de Sicile, j’ai des images plein la tête. Mais ce que je retiens avant tout, c’est la richesse de l’île. Histoire, architecture, nature... La Sicile est passionnante. Je vous raconte ici ma rencontre avec le volcan actif à l’Est de l’île. La Mamma Etna, comme l’appellent les Siciliens.

IMG_20180911_135114.jpg


Les présentations

L’Etna est connu pour être le volcan actif le plus haut d’Europe. Du haut de ses 3 550 mètres, il crache encore de la fumée qui s’assombrit parfois au point d’annoncer une nouvelle éruption. C’était déjà Mamma Etna qui avait détruit la ville de Catane en 1669 ! Quant à la dernière éruption, elle date du 24 août 2018 (totalement inoffensive). Côté spectacle, on peut dire que l’Etna sait y faire !

IMG_20180911_131417-min.jpg

Nous sommes entrés dans le parc de l’Etna par le versant Sud. C’est le versant le plus connu des visiteurs et il y a une bonne raison à cela : c’est ici que vous trouverez le Rifugio Sapienza avec un téléphérique et, si l’aventure vous dit, vous pourrez aussi louer les compétences d’un guide pour accéder au sommet du cratère principal. Néanmoins, il est vrai que la foule de grimpeurs à Rifugio Sapienza ternie un peu le paysage... D’autant plus que le manque de poubelles encourage l’amoncellement des déchets le long du parking !

 Le cratère Silvestri, le plus accessible au Sud de l’Etna

Le cratère Silvestri, le plus accessible au Sud de l’Etna

IMG_20180911_115159-min.jpg

Vers les sommets

Nous nous sommes donc peu attardés au Rifugio et nous avons pris un téléphérique qui nous a fait grimper de 2 280 mètres d’altitude à 2 500 mètres. A 30 euros l’aller-retour, le téléphérique peut passer pour un “attrape-touriste”. Toutefois, si vous souhaitez faire une randonnée dans la journée, je vous conseille d’en passer par là pour atteindre directement les hauteurs qui vous permettront de gravir quelques cratères. Et ce n’est pas ça qui manque ! Si l’Etna compte quatre cratères sommitaux, on lui dénombre pas moins de 250 cratères adventifs (situés sur les flancs du volcan).

 Au milieu des nuages…

Au milieu des nuages…

A 2500 mètres d’altitude, nous nous lançons donc dans une randonnée à travers le désert sombre. A cette hauteur, la végétation dense a disparu (hêtres, vignes, pommiers, châtaigniers, chênes verts…). Le sol n’est que cendre, et sous les coups d’une brise, quelques nuages viennent parfois frôler la pierre noire. Quand cela se produit, on a soudain l’impression d’être seul au monde, perdu au milieu du brouillard. Mais l’instant d’après, le vent balaie tout et les sommets des cratères apparaissent à nouveau.

 Couverte de cendres mais heureuse !

Couverte de cendres mais heureuse !

Je comprends mieux pourquoi on entend souvent l’expression “paysage lunaire” pour désigner les versants des volcans. On y éprouve vraiment la sensation d’être au cœur d’un No man’s land. Il ne reste que le silence et l’horizon sombre autour de soi.



Plus beau vu d’en haut

Quand j'atteins enfin les 2 900 mètres d’altitude depuis la Torre del Filosofo, la Sicile se découvre à mes pieds. D’ici, je peux observer le versant sud qui rejoint la ville et la mer méditerranée, plus loin, qui vient lécher les terres. Époustouflant. Je me sens toute petite face à cette plongée sur l’île.

 La Torre del Filosofo en fond

La Torre del Filosofo en fond

Je ne suis pas montée jusqu’au cratère principal car il faut être accompagné par un guide pour l’atteindre et les prix s’envolent… A partir de 2900 mètres, je peux cependant vous assurer que vous bénéficiez déjà d’une vue à couper le souffle et que la sensation de gravir un volcan se fait clairement sentir ! Je pars avec un petit bout d’Etna dans le cœur et l’impression d’avoir fait une avec notre Terre Mère l’espace d’un instant.

Si vous voulez voir à quoi ressemble une éruption du Mont Etna, je vous conseille de jeter un œil à cette vidéo de drone qui survole le cratère en ébullition ou encore de regarder la dernière éruption en date du 24 août 2018 (on y entend même la respiration du volcan !)

Alors, tentés par le parc de l’Etna ?